Noticias

15 janvier 2020

UNE VIE: Projet Vida pour les agrumes, dirigé par ASAJA Málaga pour protéger les agrumes de l’entrée possible de la maladie HLB

La maladie de Huanlongbing (HLB) ou « verdissement des agrumes » représente une menace sérieuse pour la culture des agrumes pour les producteurs espagnols et européens. Cette bactérie (le HLB), qui s’affaiblit jusqu’à ce qu’elle tue les arbres, non seulement n’a pas de remède connu, mais les mesures de contrôle actuelles qui sont utilisées dans les zones touchées, sont basées sur l’utilisation d’un traitement phytosanitaire et sur le démarrage des arbres, ce qui, en plus de ne pas être durable à long terme, a un impact environnemental important. Mais il existe un autre obstacle supplémentaire au contrôle de la maladie: les symptômes deviennent visibles lorsque la maladie est très avancée, ce qui entrave considérablement la détection précoce de la maladie et, par conséquent, le contrôle de la propagation et de la propagation de la maladie.

La condition, causée par des bactéries, affecte les plantes du genre Citrus, entre autres, les citrons, les oranges et les mandarines. Malgré les investissements réalisés dans certains pays, aucun remède n’a été trouvé. Ainsi, le HLB représente une menace sérieuse pour les producteurs méditerranéens, c’est pourquoi depuis Asaja, il est considéré comme une priorité de travailler au développement de mesures préventives contre cette maladie, respectueuses de l’environnement et durables à long terme.

Le projet européen LIFE Vida pour les agrumes est né dans le but de protéger le secteur des agrumes, une zone avec un grand poids dans la balance commerciale espagnole, dans le but non seulement de réaliser des plantes résistantes aux maladies, mais aussi de mettre en œuvre des pratiques culturelles respectueuses avec l’environnement qui limitent le développement du vecteur transmetteur de maladies et qui contribuent à réduire l’empreinte carbone et le changement climatique. LIFE for Citrus cherche également à développer un outil de détection rapide des maladies, qui faciliterait considérablement la lutte contre les maladies.

Ce projet, dirigé par Asaja Málaga, est cofinancé par l’Union européenne et les entités qui font partie de l’équipe. Il a également un Asaja national avec d’autres partenaires participants de l’Association agricole des jeunes agriculteurs de Malaga; AGRIMARBA SL; ASAJA; AVA-ASAJA; Hôtel de ville de Séville; Centre de coopération internationale en recherche agricole pour le développement (France); Institut canarien de recherche agricole; Institut andalou de recherche agricole et halieutique, de formation, de production alimentaire et écologique, Institut national de recherche agronomique (France), Institut valencien de recherche agricole; Université d’Algarve (Portugal); Université de Degli Studi di Catania (Italie); et Valenciagro – Produção Frutícola Unipessoal LDA.

L’insecte arrive en Espagne

C’est en 2014 que l’insecte vecteur africain a été détecté pour la première fois en Espagne, en particulier à Pontevedra. En quelques années, il s’installe à l’intérieur des terres et au sud de la Galice, atteignant même la côte portugaise. En fait, il a été trouvé à Almada, à environ 200 km de la zone des agrumes de l’Algarve, à la frontière de Huelva et de Séville, qui sont deux régions très importantes pour la culture des agrumes en Espagne. L’expérience de la contagion d’autres pays confirme que lorsque l’insecte s’adapte aux conditions de la région, il se propage rapidement.

Le programme LIFE est l’instrument de financement de l’UE pour l’environnement et l’action pour le climat créé en 1992. La période de financement actuelle 2014-2020 est dotée d’un budget de 3,4 milliards d’euros.

Il est subdivisé en deux sous-programmes, un pour l’environnement et un, comme Life for Citrus, pour le changement climatique. Cette ligne soutient des projets dans les domaines des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique, de l’agriculture, de l’aménagement du territoire et de la gestion de la tourbe. À cette fin, des actions sont financées pour des améliorations pratiques, des projets pilotes et des projets de démonstration qui contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, à la mise en œuvre et au développement de la politique et de la législation de l’UE, des meilleures pratiques et des solutions.

Informations , ,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *