Noticias

22 avril 2020

HLB : arrêté royal publié avec des modifications aux programmes nationaux de contrôle et d’éradication de Trioza erytreae, et de prévention de Diaphorina citri et Candidatus Liberibacter

Ce mercredi 22 avril, le décret royal 491/2020 du 21 avril a été publié, modifiant le décret royal 23/2016 du 22 janvier, établissant le programme national de contrôle et d’éradication de Trioza erytreae et le programme national de prévention de Diaphorina citri et Candidatus Liberibacter spp. Le nouveau décret royal met en œuvre des changements pour permettre le mouvement des plantes des espèces sensibles, à condition qu’elles répondent aux conditions reflétées dans la nouvelle réglementation de l’Union européenne. 

Des modifications sont incluses à la suite de la révision du plan d’urgence Trioza, qui relève de la responsabilité du MAPA et conformément aux recommandations formulées dans le cadre de l’audit de la direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire (DG SANTE) de la Commission européenne sur Trioza erytreae et l’écologisation des agrumes (17 au 27 septembre 2019), ainsi que l’adaptation technique correspondante, par le biais de la modification du décret royal 23/2016, du 22 janvier. 

À la suite de l’inspection, certaines insuffisances ont été constatées et la Commission a recommandé que les mesures de lutte soient réexaminées à la lumière de l’expérience acquise et de la disponibilité et de l’efficacité limitées des produits phytopharmaceutiques disponibles, et qu’il soit garanti que toutes les mesures nécessaires sont prises pour empêcher la propagation de T. erytreae.

Ainsi, les principales nouveautés introduites consistent à établir le concept de zone indemne de Trioza et à permettre la circulation de végétaux provenant de pépinières avec protection physique (sous certaines dispositions), à définir de nouveaux termes et à redéfinir les termes existants relatifs aux zones infestées, à établir les circonstances dans lesquelles la circulation de matériel de pépinière peut être autorisée, ainsi que l’interdiction de circulation de végétaux et de produits végétaux d’espèces sensibles dans les zones délimitées et à adapter les espèces sensibles d’organismes vecteurs (Tryoza et Diaphorina) et les espèces sensibles à l’HLB.

Informations

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *